Sélectionner une page

Actuellement, on remarque une réelle explosion du nombre d’entrepreneurs en France. On parle même de record du nombre de créations d’entreprises avec des chiffres en constante progression ces dernières années. Entre les auto entrepreneurs et les startupers, on ne dénombre près de 700 000 entreprises créées en 2018, avec une progression de 17 % par rapport à l’année précédente. Mais parmi tous ces nouveaux acteurs de l’entreprenariat, beaucoup commettent des erreurs, qui peuvent endommager le bon développement de leur projet, voire même y mettre un terme. Ainsi, l’entrepreneur Dany Fournier nous livre son expérience et sa sélection des erreurs à éviter en tant que jeune entrepreneur.

Réfléchir avant d’agir

D’après Dany Fournier, Dans de nombreuses situations, il est essentiel de réfléchir avant d’agir. Cependant, dans le monde de l’entreprenariat, cette stratégie ne s’applique que très rarement. En effet, une start-up est bien souvent influencée par son marché, ses concurrents ou ses clients qui exigent tous une rapidité d’action et de réaction. Ainsi, dans le monde de l’entreprenariat, il est conseillé d’agir rapidement et d’évaluer les actions par la suite. A titre d’exemple, si l’on constate une urgence du marché, il est possible de commercialiser le produit ou le service plutôt que prévu en raison d’une forte demande. Cela permet alors d’obtenir un retour des clients et d’améliorer progressivement le produit ou le service.

Ne pas comprendre la demande du marché

Pour tout entrepreneur, il est essentiel de comprendre son marché et ses clients. Pourtant, nombreux d’entre eux s’enferment dans leur idée et ne souhaitent pas connaître l’opinion de leur entourage ou de leurs potentiels clients concernant leur projet. Mais cette erreur peut avoir de lourdes répercussions en proposant finalement un produit dont personne ne voudrait. Afin d’éviter cette catastrophe, il est essentiel d’être à l’écoute de ce que les utilisateurs peuvent penser. Plus vous serez proche de vos potentiels clients, mieux vous répondrez à leurs besoins.

Refuser toute aide extérieure

Bien souvent, les entrepreneurs sont reconnus pour leur polyvalence. En effet, ils sont généralement capables de posséder des qualités commerciales, combinées à des compétences digitales tout en ayant certaines notions de comptabilité ou de droit. Ces multiples aptitudes sont souvent nécessaires lorsque l’entreprise en est à ses débuts et que l’entrepreneur n’est pas encore entouré par de nombreux collaborateurs. Cependant, il est impossible de savoir tout gérer parfaitement. Ainsi, il n’est pas dramatique d’oser demander une aide extérieure. Par exemple, réussir à monter un site web soit même n’est pas impossible, mais si vous n’êtes pas un développeur web, il est préférable de confier cette tâche à un véritable professionnel. Cela permet non seulement de libérer du temps pour se consacrer à d’autres tâches mais cela permet également de s’assurer de la qualité du travail réalisé.

Commencer par atteindre votre seuil de rentabilité

C’est vraiment la priorité maximale quand vous créez une entreprise, d’atteindre le seuil de rentabilité le plus vite possible et ensuite de vous en éloigner le plus rapidement possible pour dégager un maximum de bénéfices. Et pour cela, le plus important c’est de vous focaliser sur les ventes. La plupart des entrepreneurs font l’erreur dramatique de se focaliser davantage sur des tas de choses qui peuvent paraître importantes, mais qui, finalement, sans vente ne sont pas du tout utiles.

La plupart des entrepreneurs quand ils démarrent leur boîte, ils passent du temps à trouver leur bureau, choisir le mobilier, réfléchir au design de leur carte de visite, de leur site web, de leur plaquette, des choses qui effectivement, quelque part, sont utiles à l’entreprise, mais qui ne sont pas prioritaires parce que, à quoi cela vous sert d’avoir de superbes bureaux, d’avoir un superbe mobilier, d’avoir des cartes de visite magnifiques, d’avoir un magnifique site web, d’avoir de superbes plaquettes si derrière vous n’avez aucune vente.

Au début, vous devrez passer 80% de votre temps à trouver des clients et à les convaincre d’acheter vos produits ou vos services, et 20% du temps à faire le reste. La plupart des créateurs d’entreprises font exactement l’inverse, c’est-à-dire qu’ils passent 20% de leur temps à essayer de trouver des clients et 80% de leur temps à essayer de faire des choses qui ont évidemment une certaine utilité dans leur entreprise, mais qui, sans vente, ne servent absolument à rien.