Sélectionner une page

Dans un contexte marqué par une compétitivité accrue et par la rareté des talents qui font la différences, les entreprises sont tenues non seulement d’attirer, mais aussi de fidéliser les éléments clés de leur organisation. Il en va de leur compétitivité et de leur performance globale. Pour survivre sur le marché actuel, il est indispensable d’offrir un environnement de travail à même de satisfaire les équipes. Dany Fournier, entrepreneur reconnu, vous livre les tendances clés du management des talents en 2020 et au-delà.

Une expérience positive des employés est une priorité absolue

D’après Dany Fournier, en 2020 et au-delà, il sera requis des entreprises qu’elles proposent une expérience de travail positive à leurs collaborateurs. Ce faisant, elles pourront se bâtir une réputation d’épanouissement qui les aidera à attirer les meilleurs talents. Par exemple, davantage d’entreprises peuvent tirer parti de leurs programmes de mobilité internationale pour attirer des candidats hautement qualifiés qui apprécient les opportunités de croissance personnelle et professionnelle. Il faudra aussi « marketer » ces programmes de mobilité comme étant un avantage et un élément clé du développement personnel des collaborateurs pour se différencier de la concurrence.

Les entreprises deviennent plus soucieuses des coûts

Que l’économie croisse ou décroisse, l’incertitude mondiale est suffisante pour justifier un regain d’attention sur les dépenses engagées par les entreprises. En surveillant leurs coûts de plus près, les budgets alloués aux départements RH auront moins de moyens à allouer à la rétention et à l’attraction des talents. Selon Dany Fournier, les professionnels des RH devront donc innover pour ajuster le tir.

Les données et les analyses stimuleront l’innovation

Mark Twain avait dit un jour : « la plupart des gens utilisent des statistiques comme un homme ivre utilise un lampadaire; plus pour le soutien que pour l’éclairage ». Trop souvent, il en va de même pour les données dans les RH, en partie parce que les informations sur la gestion des talents ont tendance à être éparses. En 2020 et au-delà, les responsables RH les plus avant-gardistes continueront à utiliser les données pour stimuler l’innovation, et ils travailleront de manière proactive avec des collègues d’autres départements pour compiler et analyser ces données afin de mettre en place les stratégies les plus adaptées à la gestion des talents.

Les stratégies seront adaptées aux milléniaux

Notre expert en management et stratégies commerciale nous explique, qu’ils constituent déjà la population démographique dominante. Eux, ce sont les membres de la génération Y, qui occupent des postes de plus en plus importants et possèdent certaines des compétences les plus recherchées sur le marché. Cela signifie que les professionnels des ressources humaines devront trouver des moyens plus créatifs de faire appel aux sensibilités uniques de cette génération, y compris le développement professionnel, la possibilité de travailler à l’étranger et des avantages comme des forfaits de réinstallation qui prennent soin des animaux de compagnie ainsi que des enfants.

Les gestionnaires de talents auront besoin d’une approche plus intégrée et plus agile

Les cycles économiques s’accélèrent et les besoins de main-d’œuvre émergent et évoluent rapidement. Il faudra désormais adopter une approche « all inclusive » de toutes les principales parties prenantes impliquées dans la gestion des talents, afin de mettre en place les ressources nécessaires pour stimuler l’innovation et la croissance de l’entreprise. Après tout, c’est le but ultime de toute stratégie de rétention et d’attraction des talents. Nous entrons dans une ère de plus en plus collaborative, et l’agilité et la réactivité sont importantes dans tous les départements de l’entreprise.